Annick DEHON – 2017

« La maison, c’est l’atelier ». Au pied des champs et des prairies du Hainaut en Belgique, Annick pose les pigments, le plâtre, les papiers. Elle les gratte, les frotte, les scarifie, les caresse.. dans une solitude voulue.
L’abstraction s’est imposée, naturellement. Nous entrons dans son monde aux douceurs nuancées  de gris, de blanc, d’anthracite..