Cécile VALLE – 2018

Dans les paysages abstraits, « en suspension », de Cécile, les ciels ont d’abord une grande place ; puis le regard est guidé vers des entrelacs de formes différentes, qui se répondent les uns aux autres, en jonglant avec les couleurs, les pigments, la peinture. Et le tout est relié subtilement par un fil conducteur, comme une écriture que l’on devine calligraphique et qui nous guide vers notre imaginaire..