Hélène SOETE – 2015

Les bouteilles d’Hélène…
« Le noir rougit autant que le blanc au feu du soleil.
Du haut de leur altière fierté, elles se moquent bien de nous faire perdre la nôtre. Il y a longtemps qu’elles ont égaré la leur.
Elles ne se souviennent plus quand, ou elles s’en souviennent trop bien, elles en souffrent encore.
Buvons jusqu’à vider la bouteille déjà vide et retrouver dans l’ivresse le visage perdu ! »
Ricardo Montserrat